polynesie trip tahiti

Tahiti & ses îles

Iles de la Société

Tahiti, « l’île reine » de Polynésie.

Deux volcans posés sur une mer d’émeraude donnèrent naissance au mythe du paradis, aujourd’hui indissociable de la plus grande des îles polynésiennes (1042 km²) : Montagnes escarpées et vallées profondes, fougères luxuriantes, rivières aux eaux vivifiantes et plages de sable noir vous attendent sur cette « île d’amour ».

Si Tahiti Nui (la grande île) vous réserve de nombreuses possibilités d’excursions, Tahiti Iti, sa petite sœur discrète, regorge de nombreux  trésors empreints d’une aura de légende.

Bien plus qu’un lieu d’arrivée et de départ international vers les fabuleuses îles environnantes, Papeete, capitale de Tahiti offre de nombreux trésors: son marché coloré, ses musées…. et ses animations culturelles dont le Heiva traditionnel offriront à tous un dépaysement total de folklore, de chants, de couleurs et de senteurs.

A la recherche de sorties nocturnes, Tahiti est l’île qu’il vous faut ! Bars et Nights clubs y sont ouverts le soir et plus particulièrement le week-end ainsi que de nombreux restaurants.  « Les fameuses Roulottes »

Les grands hôtels offrent souvent deux types de restauration, rapide et gastronomique, et organisent des soirées autour de généreux buffets, agrémentés de spectacles de danses dans lesquels se produisent les meilleurs groupes.

Moorea, « l’île soeur »

Une île authentique : de magnifiques jardins endémiques, un environnement naturel préservé et un mode de vie conciliant modernisme et tradition, un village polynésien pour découvrir la Polynésie d’autrefois.

De nombreux circuits pédestres : ascension des sommets, randonnées aux cascades et découvertes des vallées et des somptueuses baies d’Opunohu et de Cook.

La découverte guidée de la flore et des cultures locales : excursions en 4×4 parmi les plantations d’ananas et divers champs de cultures vivrières et bois d’essence, dégustations de produits « maison » dans des fermes agricoles.

Des excursions avec les dauphins et baleines : des spécialistes organisent des éco-tours à la rencontre de ces mammifères marins.

De nombreuses activités nautiques et une faune sous-marine variée et abondante : Moorea est également réputée pour ses impressionnants « shark feeding ».

Une douceur de vivre privilégiée : Moorea est l’élue de la plupart des peintres, écrivains et artistes contemporains du monde entier.

Bora Bora « la perle du Pacifique »

Le lagon dans toute sa splendeur : un volcan posé sur un des plus beaux lagons du monde, aux eaux translucides, et jalonné d’îlots paradisiaques.

Ile romance par excellence et destination privilégiée des couples en lune de miel, Bora Bora est dotée d’une infrastructure hôtelière très variée s’intégrant parfaitement dans la magie du décor exceptionnel de l’île. Bien qu’elles n’aient pas de caractère légal, les cérémonies de mariage traditionnel sont proposées par certains établissements hôteliers.

Le concept original du bungalow sur l‘eau est un must à ne pas manquer : conçu dans le plus pur style polynésien, il offre un niveau de confort d’exception avec un accès direct dans les eaux turquoises du lagon, la possibilité d’admirer les fonds sous-marins à travers un plancher en verre, et le privilège de savourer le petit-déjeuner livré à bord d’une pirogue.

Les fonds sous-marins de Bora Bora enchantent les inconditionnels de la plongée : ballet des raies Manta et des majestueux requins, rencontre avec les tranquilles napoléons et la multitude de poissons multicolores, plongeurs débutants ou confirmés y trouveront palmes à leurs pieds.

Une large gamme d’activités terrestres ou nautiques est proposée par les hôtels de l’île ou les prestataires privés : tours en hélicoptère, randonnées pédestres ou excursions en 4×4 vers l’intérieur de l’île, promenades à cheval, parachute ascensionnel, promenades sur le lagon en bateau à fond de verre, en pirogue à moteur, à bord de voiliers ou d’élégants yachts, pêche en haute mer, pique nique sur un motu et nourrissage des raies et des requins sont quelques unes des activités à savourer.

Huahine « l’île authentique »

L’authenticité de Huahine est un vaste jardin tropical où nature et culture se marient pour offrir de nombreuses possibilités d’excursions (4×4, pirogue, cheval, visites archéologiques, jardin botanique ..)

Une nature sauvage et séduisante : luxuriance de la végétation, plages vierges, criques désertes, de nombreux « motu » paradisiaques, abondance de cultures vivrières et fruitières, lagon aux dégradés de couleurs féériques, sont autant d’objets d’excursions proposées par des guides locaux expérimentés et fiers de partager leur patrimoine.

De nombreux centres d’intérêt touristique et culturel : artisanat local témoignant d’une créativité et d’une dextérité étonnantes, parcs à poissons, villages de pêcheurs authentiques, découverte des anguilles sacrées de Faie, visite de magnifiques jardins pour les passionnés de botanique.

Des activités nautiques révélant le cadre naturel exceptionnel de Huahine : promenades sur le lagon, exploration de la faune et de la flore sous-marine (tombants récifaux, grottes poissonneuses et jardins de coraux), croisières au coucher du soleil, pêche au gros en pleine mer, pratique du surf sur l’une des plus belles vagues de Polynésie.

La pratique du sport traditionnel Polynésien par excellence : Huahine est le point de départ, chaque année au mois d’octobre, de la plus grande course de pirogues du Pacifique Sud, la Hawaiki Nui Va’a.

Raiatea « l’ile sacrée »

Raiatea, berceau de la Polynésie recèle des trésors archéologiques (Marae) témoins d’une histoire et d’une culture riches et encore bien présentes. Etape de la célèbre course de pirogue « Hawaiki nui va’a », l’île sacrée fait également la joie des amateurs de plongée et de randonnées.

Des atouts naturels propices au tourisme nature : des baies profondes et multiples, un environnement préservé et spectaculaire (cratères, cascades), des conditions de navigation optimales, une rivière navigable (Faaroa) offrant des circuits insolites, une nature généreuse propice à la culture de la vanille et abritant une plante unique au monde : l’étrange « Tiare « Apetahi »

Véritable base nautique, Raiatea s’impose comme le haut-lieu de la plaisance : de nombreuses sociétés de charters sont disséminées dans les baies et se composent d’une flotte importante de toutes catégories. Des unités prestigieuses dotées du meilleur confort offrent également un concept innovateur et raffiné en toute convivialité.

Tahaa « l’île vanille »

Enfermée dans le même lagon de corail que Raiatea, Tahaa de part son relatif isolement a su préserver le charme de la Polynésie d’antan. Calme et repos, mais également ballades en montagne et excursions sur les motus (îlots) vous y attendent.

Une île au charme authentique : île sauvage à la végétation luxuriante, posée sur un lagon d’émeraude, cerclée de motus paradisiaques.

Une flore tropicale féérique au sein d’un magnifique jardin parfumé et coloré, visite guidée de vanilleraies et explication du processus de maturation de la vanille, dont 80% des récoltes de Polynésie sont produits à Tahaa, dégustation de fruits tropicaux, lors d’excursions en 4×4 guidées.

A la découverte de la perle dans son environnement authentique, lors de visites guidées au sein d’une ferme perlière familiale.

Véritable aquarium géant, le lagon de Tahaa fait l’objet de promenades magiques, où on peut observer à loisir à travers son masque de plongée, murènes, requins gris, napoléons, bancs de becunes et carangues ainsi que jardins de corail enchanteurs.

De nombreuses activités nautiques incluant, entre autres : le tour de l’île guidé en pirogue à moteur, un somptueux pique nique sur un motu, le nourrissage des raies et la visite des dauphins, une croisière à bord de voiliers monocoques ou de catamarans dans les eaux cristallines du lagon.

Maupiti « lîle nature »

Maupiti se situe à 40 km à l’ouest de Bora-Bora et elle est une des plus belles mers du Sud. Elle possède les mêmes caractéristiques que sa sœur Bora-Bora : elle détient un lagon étincelant couronné de motu et en son centre une majestueuse montagne.

Une île à l’atmosphère authentique, lovée au cœur d’un lagon de jade, ouvert sur l’océan par une seule passe. La traversée de ce lagon permet d’admirer les raies léopard ou manta, les nombreux poissons multicolores ainsi que les magnifiques jardins de corail.

Des richesses culturelles à découvrir : la vallée de Haranai et ses monuments lithiques, la vallée de Vaitea où repose la pirogue légendaire de Hiro, la falaise rouge du guerrier Nina Here, le marae Ofera sur le motu de Tiapa’a, un des plus anciens sites archéologiques de Polynésie datant du IXème siècle sur le motu Pae’ao.

De multiples curiosités à contempler lors de randonnées pédestres guidées : le village de Vai’ea au pied des falaises dont les cavernes servent de refuge aux oiseaux de mer, la falaise du Hotu Parata de 165 m d’altitude, la fleur endémique unique de l’îlot de Pitihahei, la Tiare Hina, les grandes plantations de pastèques et de melons du motu Auira.

Iles des Tuamotu & Gambier

Rangiroa « vaste ciel »

A une heure de vol de Tahiti, cet aquarium naturel prodigieux vous offrira de magnifiques plongées parmi les poissons clowns, perroquets, papillons, tortues, dauphins ou baleines qui tourbillonnent dans le soleil tamisé des profondeurs.

Le plus grand atoll de Polynésie, Rangiroa, offre des plages de rêve, des récifs coralliens classés, par le Commandant Cousteau, en tête des plus beaux et plus riches du monde.

Paradis de la plongée sous-marine, Rangiroa est réputé dans le monde entier pour ses sites de plongée sensationnels. De la plongée baptême à l’exploration du lagon, des passes et des récifs tombants de l’océan, débutants ou confirmés seront éblouis par l’abondance de la faune sous-marine et la diversité des sites.

Des croisières « Robinson » à bord de catamarans luxueux ou « plongée » à bord d’un navire spécialement équipé sont possibles.

Une palette d’activités nautiques à la hauteur de l’exceptionnelle beauté de ce cadre enchanteur : découverte des fonds marins à bord d’un bateau à fond de verre, excursion en pirogue à moteur au « lagon bleu », véritable aquarium naturel géant, plongée libre dans les jardins de corail, rencontre avec les dauphins, excursion à l’île aux récifs, découvertes des « sables roses », pêche en haute mer.

Fakarava

Vue du ciel, les motus de Fakarava semblent un ravissant chapelet d’osselets disposés sur le tapis bleu de l’océan, en un interminable rectangle. Cet atoll, rectangulaire en effet, compte parmi les plus grands de l’archipel. Et le périmètre de ses plages coralliennes s’allonge sur plus de 150 km! Deux larges passes donnent accès à l’océan, dont celle de Ngarue, où vit la plupart des habitants de l’île. Une petite minorité habitant le minuscule village de Tetamanu. La vie de tous s’organise autour du lagon, aux fonds marins somptueux, et aux fermes perlières dont le visiteur, en plongée, peut découvrir l’activité de parcs.

Un atoll protégé, qui fait partie d’une réserve de biosphère classée par l’Unesco : une faune et une flore particulièrement rares témoignant de la richesse de cet écosystème, pour le plus grand bonheur des plongeurs.

Les découvertes phares de l’atoll incluent la visite d’une ferme perlière, celle de l’usine de fumerie des biches-de-mer (« rori »), très prisées des gourmets asiatiques, ainsi que celle de l’ancien village de Tetamanu avec l’une des premières églises catholiques construites en corail, datant de 1874.

Manihi « l’île aux perles »

Propice à la culture du joyau noir, le lagon de Manihi regroupe également plusieurs fermes perlières. Leur visite livrera à chacun les secrets de cette nacre aux vertus légendaires. Si l’atoll abrite des vestiges d’anciens marae, il est surtout connu pour la qualité exceptionnelle de ses fonds sous-marins. Le long des tombants vertigineux, il sera facile de surprendre l’intimité de la raie Manta, déployant sa majestueuse voilure près des impressionnants requins gris, citrons ou dormeurs qui évoluent dans ces espaces enchanteurs.

Atoll du bout du monde, Manihi possède des fonds marins exceptionnels qui attirent les plongeurs du monde entier : de nombreuses espèces dont la loche marbrée, s’y reproduisent chaque année.

Un lagon féérique orné de nacres et propice à la culture de la perle de Tahiti : des visites explicatives sont  organisées pour comprendre les étapes essentielles de la culture de ce joyau.

Des excursions et activités variées : journée pique-nique sur un motu sauvage, pêche à la palangrotte, pêche au gros, tour de l’île en bateau,  descente de la passe en plongée libre, location de bateau avec pilote, croisière au coucher du soleil, bateau à fond de verre.

Tikehau « l’île au sables fins »

Cette île arbore ses longs rubans de sables roses ou blancs qui bordent un lagon turquoise où abondent les espèces sous-marines les plus étonnantes.

Une immense piscine naturelle de 26 km de diamètre reconnue pour être l’atoll le plus poissonneux de Polynésie.

L’unique passe de Tuheiava permet d’observer les ballets des raies manta, les bancs de barracudas et de thons, la présence de requins gris ou à pointe noire, ou les jolis dauphins bleus. Des sorties adaptées aux niveaux des plongeurs sont organisées par les centres de plongée de l’île.

Des excursions inédites sur un motu sauvage, au lagonarium, ou bien sur l’île aux oiseaux, la visite du village de Tuherahera, des croisières au coucher du soleil, la traversée du lagon jusqu’aux sables roses, la visite d’une ferme perlière, sont autant d’expériences magiques à ne pas manquer.

Ahe

Ahe, ouvert depuis peu au tourisme, est situé au Nord-Ouest de l’archipel des Tuamotu en Polynésie Française (Tahiti et ses îles). Cet atoll sauvage qui a séduit le navigateur français Bernard Moitessier, plaira aux amoureux de la nature. Jouer les Robinsons sur terre et les explorateurs sous la mer est devenu réalité.

Mangareva « les îles du bout du monde »

Berceau du catholicisme de la Polynésie au XVIIIe siècle, ce groupe d’îles compte plus de cent édifices en pierres, élevés dès cette époque : églises, presbytères, couvents, établissements d’enseignement, ateliers de tissage, fours à pain et tours de guet.

L’imposante cathédrale Saint-Michel du village principal Rikitea, datant de 1848, dont l’autel est richement décoré de perles et de nacres, est un véritable chef-d’œuvre.

Les lagons mangaréviens étaient autrefois exploités pour leurs nacres perlières abondantes.

Cette activité se prolonge encore de nos jours puisque les fermes perlières des sociétés les plus connues y sont présentes et représentent la principale ressource de l’archipel. Ses lagons sont réputés propices à la culture de perles de grande qualité.

Iles Australes

Rurutu « l’île aux baleines »

Située à 572 km au sud de Tahiti, L’île de Rurutu est unique en Polynésie. Elle est dépourvue de lagon et bordée de falaises. L’île est truffée de grottes calcaires possédant des stalactites et stalagmites. Due à l’absence du lagon, la baignade n’est pas possible, par contre l’île est parsemée de sentiers à travers la montagne où  l’on peut bénéficier de panoramas grandioses.

Le nom légendaire de “Eteroa” a été donné à Rurutu, île atypique et unique en son genre. Cette île troglodyte offre l’originalité de ses plateaux carbonatés soulevés, bordés de falaises verticales surplombant la mer, troués par de nombreuses grottes et galeries souterraines empreintes de légendes. Fière de son ancestral “lever de pierre”, démonstration de force faisant l’objet d’âpres compétitions, Rurutu l’est également de sa production de taro, dont les champs traversés de canaux sont remarquablement entretenus.

Tubuai « l’île de l’abondance »

Tubuai est le centre économique et administratif des Australes. C’est la plus peuplée et la plus vaste de l’archipel. Composée de deux chaînes de montagnes, avec Taita (422 m) son point culminant, l’île est entourée d’un lagon turquoise, poissonneux et de quelques motu. Le village principal Mataura rassemble la poste, la mairie, la gendarmerie, les écoles et quelques commerces. Pour les visiteurs, il y a des pensions de familles qui permettent de jouir des plaisirs de l’île.

Offrant de belles plongées, de splendides panoramas et de plateaux riches en culture de taro …Tubuai a fait l’objet d’une histoire intéressante : celle où les fameux mutinés du Bounty choisissent de s’y cacher de la marine britannique avant de partir sur Pitcairn.  La plaine côtière suffisamment large de l’île en fait un grand centre de productions vivrières et horticoles alimentant les marchés de Tahiti. Le mont Taita culmine à 422 mètres et la chaîne occidentale formant le profil de “l’Homme couché” est le but de randonnées assez aisées. Une route traversière depuis Mataura, chef-lieu au Nord jusqu’à Mahu, au Sud, suivant une petite dépression, permet de découvrir les paysages champêtres de l’intérieur de l’île.

Raivavae

Avec ses îlots découpés où nichent des multitudes d’oiseaux marins dont les cris stridents font écho au va- et – vient du ressac et au chant du lointain récif, Raivavae, presque irréelle, semble flotter dans son lagon émeraude.

C’est, dit-on, l’une des plus belles terres du Pacifique sud. Et l’une des îles les plus sauvages.

Ses montagnes de velours vert sombre, dont les pentes couvertes de fougères accrochent des lambeaux de nuages, culminent à plus de 400 mètres dans le ciel.

Après avoir franchi les quelque 630 kilomètres qui séparent cette île de celle de Tahiti, le Tuhaa Pae II qui a caboté d’île en île, se range au quai de Rairua, toutes les deux à trois semaines.

Iles Marquises

Nuku Hiva « l’île mystique »

Cette île mystique est la deuxième plus grande île de la Polynésie et est le centre de la vie économique et administrative de l’archipel des marquises.

Une île mystérieuse aux multiples vestiges qui font l’objet d’excursions spectaculaires : le tohua, la place de danses, chants et banquets des anciens marquisiens, les impressionnantes plates-formes appelées « paepae hiamoe », sous-bassements des anciennes habitations, les majestueux Tiki de pierres taillées, les marae, lieux de culte appelés « mea’e », près de 7000 pétroglyphes.

De féériques cascades, déferlent le long des pentes jusque des bassins naturels, comme la cascade de Hakaui chutant de 350 mètres.

De nombreux circuits « découverte » sont proposés par des prestataires marquisiens pour explorer les secrets de l’île  en bateau, en 4×4, à pied, à cheval, en hélicoptère : de magnifiques panoramas sur les baies et les vallées exubérantes de l’île sont garantis.

Des sites d’exploration sous-marine privilégiés : grottes, cavités et tombants sont des attractions rares. L’absence de récifs barrière témoigne de l’abondance de la faune pélagique : grands dauphins d’Electre,  requins marteau, ailerons blancs, raies manta et léopard, raies pastenagues et raies marbrées.

Les marquisiens comptent parmi les meilleurs créateurs du Pacifique : arts traditionnels du tatouage, de la sculpture, du tapa, l’art culinaire, le retour du bois de santal témoignent du renouveau culturel marquisien.

L’île Gauguin et J. Brel »

Terre de Paul Gauguin et de Jacques Brel, HIVA OA est fascinante dans le relief qu’elle offre. C’est la deuxième plus grande île de l’archipel et elle est l’île administrative et économique du groupe sud des Marquises.

Hiva Oa offre 320 km 2 de montagnes luxuriantes tranchées de magnifiques vallées où galopent des chevaux sauvages.

Un  site de pèlerinage pour se recueillir sur les tombes du peintre Paul Gauguin et du chanteur Jacques Brel dans le vieux cimetière marin d’Atuona.

Un espace Paul Gauguin, lieu de création artistique et d’échanges culturels, le musée Segalen-Gauguin, présentant une exposition des œuvres  du peintre de même qu’une reconstitution de la Maison du Jouir où vécut l’artiste, une stèle en hommage à Jacques Brel.

Des pistes de montagnes abritant les plus grands ensembles archéologiques et où veillent les plus grands Tiki de Polynésie. Le site exceptionnel de Puamau mérite le détour.

Un vivier d’artistes qu’il s’agisse de sculpture, de confection de tapa, de tatouages ou de chants et danses.

De nombreuses randonnées à la découverte des cascades, pitons, passages de gués, bains dans la rivière pour les amoureux de la nature. Une journée découverte par bateau de l’île voisine, Tahuata et de son charmant petit village d’Hapatoni.